Du paradoxe de la vie privée à celui de la confiance puis de la surveillance - Université de technologie de Compiègne Access content directly
Journal Articles Cahiers COSTECH - Cahiers Connaissance, organisation et systèmes techniques Year : 2019

Du paradoxe de la vie privée à celui de la confiance puis de la surveillance

Abstract

Il existe dans nos comportements en ligne un paradoxe de la vie privée : alors que nous disons accorder une grande valeur à la protection de notre vie privée, ce sont nos comportements même qui, d’apparence librement consentis, la mettent en péril. Gloria Origgi nous propose dans l’un de ses articles un autre paradoxe : celui de la confiance en ligne. Pourquoi, alors que nous sommes si peu confiants en nos démocraties libérales, accordons-nous autant notre confiance aux contenus en ligne ? Son étude minutieuse des mécanismes de la confiance épistémique en ligne nous amène à nous interroger sur un troisième paradoxe, celui de la surveillance. En effet, si la surveillance en ligne crée de la défiance, n’est-ce pas sur cette même surveillance de nos données personnelles qu’est fondée une nouvelle forme de confiance, la confiance calculée algorithmiquement, qui pourrait bien être nécessaire au fonctionnement de nos sociétés en modernité liquide ? Existe-t-il des alternatives à cette confiance basée sur la surveillance ?
No file

Dates and versions

hal-03764983 , version 1 (30-08-2022)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

Cite

Julien Rossi. Du paradoxe de la vie privée à celui de la confiance puis de la surveillance : Discussion d’un article de Gloria Origgi. Cahiers COSTECH - Cahiers Connaissance, organisation et systèmes techniques, 2019, 2, ⟨10.34746/cahierscostech74⟩. ⟨hal-03764983⟩
29 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More