Apprentissage et construction territoriale : une dynamique d’agencement ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Cahiers COSTECH - Cahiers Connaissance, organisation et systèmes techniques Year : 2019

Apprentissage et construction territoriale : une dynamique d’agencement ?

(1) , (1) , (1) , (2)
1
2

Abstract

How to think of the territorial learning dynamics without subordinating it either to an aggregation of individual learning or to a substantification of the territory ? Our theoretical framework rests on the concept of “arrangement”. It is defined as a connexion between heterogeneous entities : technical supports, collectives of actors and space-times of interaction. This concept of arrangement enables us to bring to the fore a dynamics combing or revealing a double compromise between actor’s logic and territorialisation on the one hand and between order and disorder on the other hand. Our hypothesis is that a territory will be a learning territory if it proceeds from this specific dynamics, called learning arrangement. We rely on this framework to analyse the evolution of a French Territory, the Vimeu (Picardie). This case study indicates that this territory evolves in a very finalised and controlled manner, by the actors themselves. So it leads to weak learning by arrangement opportunities. This territorial evolution relies more on device logic than on an arrangement one. This leads less to a learning characteristic of the territory than to its better productive efficiency.
Comment penser la dynamique d’apprentissage d’un territoire sans la réduire soit à une agrégation d’apprentissages isolés d’acteurs soit à une capacité propre du territoire lui-même ? Le cadre théorique proposé repose sur le concept d’agencement, défini comme une mise en relation d’éléments hétérogènes : supports techniques, collectifs d’acteurs et espace-temps. Ce concept d’agencement permet d’appréhender une dynamique conjuguant, ou relevant d’un double compromis, entre ordre et désordre d’une part et entre apprentissage d’acteurs et construction territoriale d’autre part. Notre hypothèse est alors qu’un territoire sera apprenant s’il relève de cette dynamique singulière d’agencement d’apprentissage. La mobilisation de ce cadre théorique pour analyser l’évolution d’un territoire en Picardie, le Vimeu, montre que ce territoire évolue de manière trop ordonnée et contrôlée par les acteurs pour offrir de fortes opportunités d’apprentissage par agencement. Cette construction relève plus d’une logique de dispositif que d’agencement, ce qui se traduit moins par un caractère apprenant du territoire que par une meilleure efficacité productive.
Not file

Dates and versions

hal-03764966 , version 1 (30-08-2022)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Frédéric Huet, Choplin Hugues, Charles Lenay, Pergia Gkouskou-Giannakou. Apprentissage et construction territoriale : une dynamique d’agencement ? : Le cas d’un territoire picard. Cahiers COSTECH - Cahiers Connaissance, organisation et systèmes techniques, 2019, 2, ⟨10.34746/cahierscostech72⟩. ⟨hal-03764966⟩
11 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More